Les coulisses : photographier les hermines

Les hermines sont de tous petits mustélidés. Le photographe doit se mettre à sa hauteur pour qu’elles se détachent du sol. S’il reste assis ou debout, l’arrière plan est bien moins joli. Ce sont donc de longues heures passées couché dans la neige. Il faut un équipement sérieux pour éviter que les doigts gèlent, et malgré tout, après une séance de photo on est souvent frigorifiés, engourdis et fatigués.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.